QUE MANGE LA CHOUETTE ?

Animal, Animaux, Chouettes, Espèces, Habitat, Nature, Nourriture, Repas -

QUE MANGE LA CHOUETTE ?

UNE FAMILLE DE CHOUETTES

Comme les faucons et les aigles, les chouettes sont appelés rapaces nocturnes, ce qui signifie qu'elles utilisent des serres pointues et des becs recourbés pour chasser, tuer et manger d'autres animaux.

 

Mais les chouettes sont différentes des faucons et des aigles à plusieurs égards. La plupart des chouettes ont une tête énorme, un corps trapu, des plumes souples, une queue courte et un orteil réversible qui peut pointer vers l'avant ou vers l'arrière. Les yeux des chouettes sont tournées vers l'avant, comme ceux des humains. La plupart des espèces de chouettes sont actives la nuit, et non le jour.

Il existe environ 250 espèces de chouettes dans le monde. Elles vivent sur tous les continents, sauf sur les glaces de l'Antarctique.

Les chouettes appartiennent à un groupe d'oiseaux appelés Strigiformes. Ce groupe est divisé en deux groupes plus petits, appelés familles. La famille appelée Tytonidae comprend les chouettes effraies des clochers, qui ont un visage en forme de cœur. La deuxième famille, Strigidae, comprend tous les autres hiboux, dont la plupart ont des visages ronds.

De nombreuses chouettes vocalisent à une fréquence distinctement basse, ce qui permet à leurs chants de parcourir de longues distances sans être absorbés par la végétation. Se familiariser avec ces chants et d'autres vocalisations vous aidera à trouver et à identifier les chouettes.

 

BRACELET HIBOU ARGENT/GRIS

LES CHOUETTES À LA CHASSE

De nombreuses espèces de chouettes sont nocturnes, ce qui signifie qu'elles sont actives la nuit. Certaines espèces de chouettes sont cependant des rapaces diurnes, ce qui signifie qu'elles sont actives pendant la journée mais se reposent la nuit. Les espèces crépusculaires sont actives au crépuscule et à l'aube.

Les chouettes passent une grande partie de leur temps d'éveil à chasser pour se nourrir. De nombreuses espèces de chouettes sont carnivores, c'est-à-dire qu'elles mangent de la viande. Les petits mammifères ressemblant à des rongeurs, tels que les campagnols et les souris, sont les principales proies de nombreuses espèces de chouettes. Le régime alimentaire d'une chouette peut également comprendre des grenouilles, des lézards, des serpents, des poissons, des souris, des lapins, des oiseaux, des écureuils et d'autres créatures. Il arrive même parfois que la chouette effraie des cloches trouve des mouffettes assez savoureuses pour se nourrir. Certains chouettes, mangent presque exclusivement des insectes. Les animaux qui mangent des insectes sont appelés insectivores.

Les chouettes chassent de différentes manières. Une technique de chasse est appelée perche et bond. Dans cette méthode, les chouettes se perchent confortablement jusqu'à ce qu'elles voient leur proie, puis glissent sur celle-ci. Les chouettes épervières utilisent cette approche. Une autre approche de la chasse, appelée vol en quartiers, consiste à chercher sa proie en volant, comme l'utilise la chouette effraie.

Parfois le plus souvent, les chouettes chassent en rase campagne, planent comme un hélicoptère au-dessus de leur proie jusqu'à ce qu'elles soient prêtes à plonger sur la proie. Le vol stationnaire demande beaucoup d'énergie. Les chouettes chevêches des terriers courent généralement sur le sol à la poursuite de leur proie. Quelque soit la méthode utilisée, elle chasse généralement près du sol afin de pouvoir entendre et voir plus facilement sa proie.

Les chouettes cachent parfois leur nourriture. Elles capturent des proies et se servent de leur bec pour mettre soigneusement la nourriture dans une cachette. C'est ce qu'on appelle la mise en cache. Elles peuvent cacher leurs proies dans des trous dans les arbres, à la fourche des branches, derrière des rochers ou dans des touffes d'herbe. Les chouettes font cela lorsque la chasse est bonne afin de se réapprovisionner et reviennent généralement chercher leur proie au bout d'un jour ou deux.

 

LES CHOUETTES À LA CHASSE

TRAÎNER - SE PERCHER

A la fin d'une journée ou d'une nuit de chasse, les chouettes retournent à un lieu de repos, appelé perchoir. La plupart se perchent seuls ou près d'un nid pendant la saison de reproduction. Cependant, quelques espèces se perchent en commun ou partagent un lieu de perchage avec d'autres individus de la même espèce.

Bien qu'elles soient mal comprises, les chouettes peuvent bénéficier d'une ou plusieurs façons du partage d'un même perchoir. Elles peuvent surveiller les oiseaux chanteurs et les prédateurs. Elles peuvent aussi se blottir les unes contre les autres pour se tenir au chaud. Le partage des perchoirs permet probablement aux chouettes de trouver plus facilement des partenaires pendant la saison des amours. Elles peuvent même transmettre des informations sur les bons endroits pour chasser. Le perchoir est généralement situé à proximité de bons terrains de chasse, ce qui permet aux chouettes de chercher une proie dès qu'elles quittent le perchoir ou y retournent.

 

TRAÎNER - SE PERCHER

ACCOMPAGNENT- SAISON DES AMOURS

La fin de l'hiver est la période de reproduction pour la plupart des chouettes. Les mâles commencent à chercher des partenaires en appelant par l'air de l'après-midi et du soir.

En général, les grandes chouettes hululent et les petites chouettes chantent. La grande chouette rayée hulule en poussant un cri fort et grave qui ressemble à une question : "Qui fait la cuisine pour vous ? Qui fait la cuisine pour vous tous ? La petite chouette lapone chante sur un ton rapide et aigu qui, selon certains, ressemble au bruit d'une lime que l'on gratte sur les dents d'une scie.

Une chouette femelle écoute un appel qui l'intéresse. Elle ne répondra qu'aux appels des mâles de la même espèce. Une fois qu'un mâle a gagné l'intérêt d'une femelle, il commence à se produire, ou à s'exhiber. Il peut montrer ses plumes en les faisant gonfler. Il peut aussi offrir de la nourriture à la femelle. Certains mâles font même de la "danse du ciel". Une chouette mâle fait des cercles au-dessus de la femelle qu'il courtise et bat des ailes sous son ventre plusieurs fois au cours d'une plongée. Puis il s'envole à nouveau et se suspend au vent. Il peut répéter cette danse plusieurs fois, dans le but d'impressionner la femelle. À la fin de la représentation, le mâle plonge dans l'herbe devant la femelle. Si la femelle le suit, les deux chouettes peuvent former un couple.

Les chouettes reproductrices passent beaucoup de temps ensemble. Elles se frottent parfois le bec sur la tête et les disques faciaux de l'autre. Ce geste est appelé lissage. Les scientifiques pensent qu'il réduit les bagarres et autres comportements agressifs. Il aide également à garder les plumes en bon état. De nombreux couples de chouettes tendent le cou vers l'avant en direction de leurs compagnons et roucoulent, comme s'ils appréciaient la séance de lissage.

 

ACCOMPAGNENT- SAISON DES AMOURS

MAISONS EN BOIS - NIDIFICATION

Les magnifiques oiseaux sont des chasseurs de talent, mais pas des constructeurs de nids. De nombreuses chouettes profitent du dur labeur des autres animaux, au lieu de construire leur nid de toutes pièces.

Certaines chouettes, utilisent des nids vacants dans les arbres ou sur les falaises qui ont été construits par des faucons, des corbeaux, des pies ou d'autres oiseaux. De nombreuses chouettes nichent simplement dans des trous, appelés cavités ou creux, dans les arbres. Ces cavités dans les arbres sont naturelles, mais sont souvent créées par les pics. Les chouettes elfiques nichent dans les cactus saguaros, où les pics ont créé des trous tout faits.

Les chouettes effraies des clochers nichent généralement dans les chevrons des granges, dans des bâtiments vides ou des silos, ou dans des cavités le long des falaises. Les Chevêches des terriers portent bien leur nom en nichant dans des tunnels souterrains creusés par des écureuils terrestres, des chiens de prairie, des blaireaux ou d'autres animaux fouisseurs. Certaines Chevêches des terriers utilisent leurs pieds et leur bec pour creuser elles-mêmes des terriers. Le Harfang des neiges construisent des nids simples en grattant une cuvette peu profonde sur le sol.

Les scientifiques pensent que les chouettes mâles trouvent et annoncent un territoire, mais que les chouettes femelles choisissent les sites de nidification réels. Ensemble, le couple de chouettes défend son nid. L'aire de nidification sera la maison de la famille de chouettes pendant plusieurs mois.

 

MAISONS EN BOIS - NIDIFICATION

ÉLEVER UNE FAMILLE - INCUBATION

Si les réserves alimentaires locales sont faibles pendant une année donnée, les chouettes ne peuvent pas s'y reproduire. Mais s'il y a suffisamment de nourriture pour nourrir une famille en pleine croissance, les femelles pondent un à quatorze œufs blancs et ronds. Les femelles de différentes espèces de chouettes pondent des nombres d'œufs différents. Ce nombre dépend également de la quantité de nourriture disponible. Par exemple, si la population de campagnols est faible, elle pourrait ne pondre que trois ou quatre œufs, voire aucun.

Les œufs sont généralement pondus à un à quatre jours d'intervalle. La chouette femelle s'assoit sur les œufs pour les garder au chaud. C'est ce qu'on appelle l'incubation. Seules les chouettes femelles couvent les œufs. Pendant la période d'incubation, la femelle perd les plumes de son ventre afin de transférer plus de chaleur corporelle aux œufs. Elle presse la peau nue chaude, ou plaque incubatrice, contre les œufs. Elle s'allonge sur le nid en position d'incubation, la tête basse et le ventre vers le bas, ce qui permet de garder les œufs au chaud tout le temps.

Les bébés chouettes, appelés chouettes ou oisillons, éclosent 3 à 5 semaines après la ponte, selon l'espèce. Comme les œufs sont pondus à des jours différents, la femelle commence généralement l'incubation avec le premier œuf, et les œufs éclosent dans l'ordre dans lequel ils ont été pondus. C'est ce qu'on appelle l'éclosion asynchrone, qui se traduit par des oisillons d'âges différents dans un même nid. Les premiers oisillons à éclore peuvent avoir une à deux semaines de plus que les derniers à éclore.

 

ÉLEVER UNE FAMILLE - INCUBATION

ÉLEVER UNE FAMILLE - LA COUVAISON

Lorsque les jeunes chouettes éclosent, elles sont couvertes de plumes blanches et duveteuses et leurs yeux sont fermés. Plusieurs jours après l'éclosion, leurs yeux s'ouvrent et leurs plumes blanches et duveteuses sont remplacées par des plumes plus sombres, souvent grises ou brunâtres. Lorsque la femelle s'assoit sur un nid de poussins éclos, on parle de couvaison. Pendant les deux premières semaines de leur vie, les oisillons sont impuissants, ils sont incapables de voir, de voler ou de thermoréguler (maintenir leur propre température corporelle). Leur mère les couve en les gardant en sécurité sous et autour d'elle dans le nid.

Les chouettes mâles chassent et apportent de la nourriture au nid. Les femelles déchirent souvent leurs proies en petits morceaux et les donnent à manger aux oisillons. Les chouettes grandissent rapidement et, en quelques semaines, commencent à manger certaines proies entières, à cracher des granulés et à se thermoréguler.

Les oisillons sont en compétition les uns avec les autres pour la nourriture. Comme les oisillons les plus âgés sont plus grands et plus forts que ceux qui éclosent quelques jours plus tard, ils peuvent obtenir la majeure partie de la viande. Si la nourriture se fait rare, les jeunes chouettes peuvent même mourir de faim. Lorsque les oisillons sont capables de maintenir leur température corporelle, la femelle peut quitter le nid pour aider à la chasse. Les oisillons crient à leurs parents pour obtenir de la nourriture, c'est ce que l'on appelle des appels de privation de nourriture.

 

ÉLEVER UNE FAMILLE - LA COUVAISON

FUIR LE NID - S'ENVOLER

Après que les oisillons sont capables de thermorégulation, mais souvent avant qu'ils ne puissent voler, ils quittent le nid et se cachent dans la végétation environnante. Les oisillons élevés dans des nids d'arbres, comme les chouettes épervières, grimpent sur les branches voisines jusqu'à ce qu'ils soient prêts à voler. Ceux qui nichent au sol, trouvent un abri dans l'herbe ou les arbustes voisins jusqu'à ce qu'ils puissent voler. Cette période d'exploration est appelée ramification ou dispersion du nid. Lorsque les oisillons acquièrent la capacité de voler, on les appelle des oisillons.

Certaines chouettes se développent plus rapidement que toutes les autres espèces. Elles commencent à s'aventurer hors du nid dès l'âge de deux semaines et prennent leur premier envol au bout de 4 à 5 semaines. Les effraies des clochers sont parmi les plus lents à se développer, restant dans ou près du nid pendant 6 semaines ou plus et commençant à prendre leur premier envol à l'âge de 7 à 8 semaines.

À l'automne, la plupart des parents ont fini d'élever leur famille. Les oisillons ont développé leur plumage adulte et sont maintenant des chouettes de taille normale. Les jeunes adultes sont prêts à vivre par eux-mêmes. Bien que l'on sache que les chouettes peuvent vivre jusqu'à 25 ans, la durée de vie moyenne de la plupart des espèces est probablement beaucoup plus courte. En général, les grandes espèces de chouettes vivent plus longtemps que les petites.

 

FUIR LE NID - S'ENVOLER

PROTÉGER L'AVENIR DES CHOUETTES

Les chouettes ont trois besoins fondamentaux : de la nourriture, un endroit sûr pour se percher et un endroit pour nicher. Les chouettes vivent là où leurs besoins fondamentaux sont satisfaits. L'endroit où un animal vit et se développe naturellement est appelé son habitat. Les forêts, les prairies, les déserts, la toundra et les ravins boisés abritent des plantes, des formes de terrain et des animaux qui sont importants pour la survie de chaque espèce de chouette qui y vit.

Une chouette, par exemple, a besoin de grandes étendues d'habitat contigu en pleine nature, comme les prairies, pour survivre. Ces habitats offrent un couvert qui cache les perchoirs et les nids des chouettes mais, plus important encore, ils constituent un habitat pour les petits rongeurs dont se nourrit la chouette.

Lorsque nous enlevons la végétation indigène et détruisons l'habitat, cela oblige les chouettes à se déplacer, et cela signifie qu'elles doivent s'entasser dans moins d'espace. Les zones surpeuplées n'ont peut-être pas la nourriture nécessaire pour nourrir tous ces rapaces qui partagent l'espace. Certaines chouettes peuvent même mourir de faim.

Il est important que nous trouvions un équilibre entre notre utilisation des terres et le besoin d'habitat de la faune sauvage. L'Institut de recherche sur les chouettes s'efforce d'éclairer les décisions politiques et de gestion des terres qui protègent les chouettes et leurs habitats. Mais nous ne pouvons pas y parvenir sans votre aide. Impliquez-vous au niveau local et, si possible, envisagez une contribution à la recherche et à la conservation.

PROTÉGER L'AVENIR DES CHOUETTES



LA BOUTIQUE HIBOU :

Profite de 15 % de réduction sur ta première commande avec le code BLOG15 !

Visitez notre boutique hibou pour découvrir le hibou dans l'ensemble de nos collections vêtements, bijoux, tatouages, kigurumi, sacs de transport, pyjamas, jouets et peluches !

 

Bracelets Hibou

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés